Tapage Culture

Posts in the Musique category

Jean-Pierre Danel est le fils du chanteur Pascal Danel, star de la chanson des années 70 avec Les neiges du Kilimandjaro et La plage aux romantiques. Attiré par les guitares de son papa, c’est tout naturellement que le petit garçon commence a y poser ses doigts au point d’en maîtriser rapidement des accords. Et, à 14 ans, il entame une carrière professionnelle, que ce soit en studio ou sur scène. Aujourd’hui, il publie Guitar Safari, comprenant 3 CD, dont un nouvel album, un Best Of et un Live. Au cours de ses 40 ans de musique, il est devenu le guitariste instrumental le plus vendu en France avec un nombre archi impressionnant de disques d’or, de platine et de diamant.

JeanPierre Danel et quelques unes de ses guitares dont plusieurs mythiques Stratocaster !

Nombre des 60 titres proposés dans ce coffret ont été enregistrés en duos avec d’autres maîtres de la guitare comme Hank Marvin des Shadows, Jean-Félix Lalanne, Albert Lee, Paul Personne, Jake Shimabukuro, Michael Jones, Louis Bertignac, Beverly Jo Scott, Laurent Voulzy, et, bien sûr…Pascal Danel !

Grégoire Colard

Jean-Pierre Danel/ Guitar Safari / Puzzle Productions/ 19,99 euros

Ramon Pipin ( de son vrai nom Alain Ranval), est un artiste archi iconoclaste, révélé dans les années 70 par ses productions musicales avec les groupes mythiques « Au Bonheur des dames » (« Oh les filles ») et « Odeurs« . On le retrouve aujourd’hui sur la scène du Café de la danse, entouré des « Excellents« , un groupe de musiciens aussi farfelus et talentueux que lui, et aussi dans un album, « Ukulelum Trucidatio« , où 31 titres sont torturés et « massacrés », que ce soit, entre autres, dans des reprises parodiques de Mickael Jackson et des Queen (« We are the champions« , devenue sur scène « Nous sommes des champ’ignons »!), mais aussi de Prince, Dylan, Lou Reed, David Bowie, Sting, Madonna, AC’DC, Kate Bush, Eagles, etc….!

Alain Ranval, alias Ramon Pipin

Le temps d’une photo, Ramon Pipin peut afficher un air accablé, mais, dans sa vie personnelle et son parcours artistique, l’humour a toujours été sa clef de sol. Il a composé des musiques de films pour Albert Dupontel, Antoine de Caunes, Laurent Baffie, Christian Clavier, réalisé mille gags avec l’humoriste Camille Saféris, écrit aussi pour Renaud ( « Les aventures de Gérard Lambert » et « Mon beauf« ), et été proche de Coluche et de Desproges! Que de références!!!! Mais il en est une à lui tout seul et le public ne s’y trompe pas, se précipitant à chacune de ses apparitions sur scène, dont les prochaines se tiendront le 9 novembre et le 5 décembre, avec toute sa troupe irrésistible de rigolos, au Café de la Danse! Un spectacle délirant, co-produit par Pierre Mitz et lui.

Ramon Pipin et les Excellents au Café de la danse.

Grégoire Colard

Café de la danse/ 5 passage Louis Philippe/75011/ Café de la danse: 28 euros

Frédéric Zeitoun

Cet homme souriant resplendit de joie de vivre. Chroniqueur musical depuis des années dans Télématin, sur France 2, il est aussi un immense parolier, un chanteur à la voix envoûtante, un écrivain et un artiste de scène. Un vrai personnage envoûtant, qui vient de publier un nouvel album de chansons:  » J’aimerais« .

Frédéric Zeitoun est un homme à découvrir, même si son visage est désormais connu grâce à la télévision. Mais on sait peu de choses sur lui, car c’est un personnage discret. Et pourtant! Il a écrit tellement de chansons à succès… Pour Enrico Macias, Carlos, Michèle Torr, Hughes Aufray, Lorie, Antoine, Annie Cordy, Zaz, et énormément de titres pour Frédéric François. Il a aussi créé et joué une comédie musicale à succès, « L’histoire enchantée du petit juif à roulettes« , inspirée par sa propre vie, puisqu’il se déplace en fauteuil roulant, et qui est illustrée par des musiques de Charles Aznavour et même de Chico et les Gypsy Kings! Il a été fort remarqué avec un album, « Duos en solitaire » , où il chantait en compagnie de plusieurs stars traditionnelles, comme encore Charles Aznavour, pour ne citer que lui, mais aussi Odelaf et Doc Gynéco! C’est dire la palette de ses goûts…

Tournage ces jours-ci à Deauville du clip  » J’aimerais », réalisé par Patrick Braoudé.

Il vient donc de publier un nouveau disque, « J’aimerais » , qui compte une dizaine de titres sur des musiques aux accents parfois jazz manouche, d’autres fois orientaux, avec des textes personnels qui sont à la fois la peinture du monde actuel, certes pas vraiment positif, mais qu’il transcende dans une bonhomie pleine d’espoir. Son titre « J’aime tout le monde« , souriant, dynamique, est le parfait reflet de ce personnage hors norme. Frédéric Zeitoun respire le bonheur, et c’est en cela que c’est un artiste pas comme les autres! Et il vous le transmet grâce à sa belle voix envoûtante. Il se produit régulièrement sur scène, après avoir fait plusieurs fois l’Olympia et tant d’autres, et se produira au Café de la danse, à Paris, le 19 décembre.

Grégoire Colard

Jean-Pierre Danel

  • Dans Artistes Livres Musique
  • Le 20 Juil 2021
  • permalink

  • Sa guitare préférée ( il en possède toute une collection ) s’appelle Miss Daisy et ce n’est plus une jeune fille, puisqu’elle a été conçue en 1954 aux Etats Unis ! C’est une Stratocaster , c’est à dire issue d’une sorte de noblesse de conception jamais égalée. Comme une bonne fée qui a accompagné Jean-Pierre Danel tout le long de son chemin non seulement de musicien, mais de créateur, de compositeur, de producteur. Dans ce livre, cet artiste non seulement reconnu en France, mais dans le monde entier ( 24 millions de disques vendus, récompensés par plus de 200 Disques d’or, de Platine et de Diamant!) relate sa vie personnelle et professionnelle.

    Ce qui est passionnant dans cet ouvrage, c’est que Jean-Pierre Danel raconte tout, tout, mais vraiment tout de son chemin d’artiste, bien sûr, commencé très tôt, avant même son adolescence, mais aussi son parcours d’homme, jusqu’à aujourd’hui Et on ne s’ennuie pas ! On rit même souvent au détour d’une phrase, d’autant plus qu’il s’adresse au lecteur comme s’il l’avait en face de lui…Et ça, c’est unique! Mais on partage aussi ses colères, quand le métier du Show Business se montre plus souvent qu’à son tour totalement ignorant du talent et du succès des musiciens en France, et ailleurs. Sans oublier les différentes maisons de disques éditrices des productions de Jean-Pierre Danel, suffoquées. « Ah vous avez vendu un millions d’albums chez nous ? Ça alors, on n’aurait jamais cru! Vous êtes sûr ? « . Sympa, non ?

    Au milieu de quelques uns de ses trophées !


    Mais Jean-Pierre Danel est un gentil, vraiment, qui ne passe pas son temps à régler des comptes, même s’il n’oublie rien. Jamais! Et là, justement , il évoque tout ce qui pu traverser sa route, que ce soit les femmes , la naissance de sa fille, les voitures de collection, François et Danielle Mitterrand, mais aussi les plus grands musiciens du monde, avec qui il a fait des duos sur scène et sur disques, sans oublier la volonté incompréhensible d’une certaine commune de France de le mener à la ruine. Il ose aussi consacrer un chapitre à des recettes de cuisine consacrées aux pâtes, sa grande passion! Bref, c’est un livre éclectique, qui , comme un ami, vous confie ses petits secrets, ses réussites mais aussi ses doutes. Et les « Cordes sensibles » sont celles de ses innombrables guitares, bien sûr, mais aussi de son coeur.

    Grégoire Colard

    Cordes sensibles/ Jean-Pierre Danel /AuteursduMonde.750 pages,25,90£

    IL Y A AINSI DES ARTISTES QUE L’ON CONNAÎT ET QUE L’ON AIME DEPUIS TOUJOURS, MAIS DONT ON NE SAIT RIEN, EN FAIT, TANT LEUR DISCRÉTION EST TOTALE SUR EUX-MÊMES. C’EST LE CAS DE WILLIAM SHELLER, AUTEUR COMPOSITEUR INTERPRÈTE, QUI A REMPORTÉ TANT DE PRIX ET DE SUCCÈS. AUJOURD’HUI, AU SOIR DE SA CARRIÈRE , IL NOUS OFFRE DE PARCOURIR LES CHAPITRES DE SA VIE, ECRITS PAR LUI AVEC UNE SINCÉRITÉ CONFONDANTE.

    Victoires de la musique 2016/ « Un homme heureux » Meilleure chanson. Meilleur album.

    A 75 ans bientôt, William Sheller annonce à la fois sa décision de cesser de chanter, mais pas de composer, encore et encore, et publie cette autobiographie où il évoque moins la somme de son oeuvre et de ses succès que le détail de sa vie privée, qu’elle soit familiale ou amoureuse. C’est d’autant plus étonnant qu’il a toujours été le plus secret des hommes, refusant toute photo privée et ne livrant jamais aucune confidence. Là, il évoque ses excès en tous genres, qu’ils aient été en substances diverses ou en amours ambivalentes, et aussi son adoration pour sa famille, ses enfants, ses amis artistes, comme Barbara, Catherine Lara, Véronique Sanson, Charles Aznavour et Vincent Delerm, entre autres. On découvre l’homme au jour le jour, avec ses forces ses doutes, ses faiblesses, et aussi l’artiste, prolifique, jamais en panne d’inspiration.

    Tapageculture.fr recommande fortement la lecture de cette autobiographie, qui témoigne d’une grande lucidité et d’une rare franchise.

    Grégoire Colard

    Emmanuel Bonini, biographe, a recueilli les souvenirs de Doudou Morizot, le régisseur historique de l’Olympia, qui, aux côtés de Bruno Coquatrix, a dû faire face aux caprices et aux sautes d’humeur des innombrables stars de la chanson qui s’y sont produites, dans les années 50 à 80. Mais il se souvient aussi de moments des plus agréables!

    Claude François et Doudou Morizot


    Quand des artistes arrivent dans une salle pourtant mythique comme l’était l’Olympia, ils ressentent le plaisir de s’y produire le soi-même, mais aussi le trac, avec l’idée noire que rien ne fonctionne comme prévu. Que le son ne soit pas bon, que les lumières soient mal réglées, que le rideau rouge ne s’ouvre pas. Alors quand ils rencontrent Doudou Morizot, le régisseur de la scène, grand responsable de l’ensemble de toute la technique et de ses nombreux ouvriers, même certains des plus grands noms de la chanson française et internationale n’arrivent pas à afficher un sourire tranquille. Ils ont besoin d’être rassurés! Et c’est ce qu’a fait Doudou Morizot pendant vingt-cinq ans. Avec succès, mais pas toujours!

    Doudou Morizot, Jerry Lewis et Liza Minelli
    On apprend ainsi au fil des pages qu’Annie Cordy était un amour absolu, alors que Claude François, toujours extrêmement en retard, avait des rapports compliqués avec tous ceux qu’il croisait sur scène et en coulisses , alors que Michel Polnareff, lui, se montrait vindicatif. Barbara se rongeait d’angoisse, comme Gilbert Bécaud. Johnny Hallyday se conduisait à chaque fois en vieux pote, et Léo Ferré appelait Doudou « son frère ». Ce livre est un voyage au pays des artistes où certains montraient en coulisses leurs vrais visages, qui n’auraient pas forcément enchanté le public le soir même ! Doudou Morizot est un homme qui a compris qu’une vedette n’est pas une personne comme les autres, qui veut tout dominer sur scène, et qui a besoin d’être parfaitement rassurée au niveau technique. Il avait donc le rôle d’une nounou, avec plein de pensionnaires plus ou moins agités et déraisonnables .

    Charles Aznavour, Doudou Morizot et Bruno Coquatrix.

    Vous l’aurez compris, ce livre, très agréable à lire, foisonne d’anecdotes amusantes, étonnantes, qui, sans méchanceté aucune, donnent une certaine idée du quotidien d’une immense salle de spectacles, avec ses stars à manier….avec précaution !

    Grégoire Colard

    Doudou Morizot/Je les ai tous vus débuter/ Emmanuel Bonini/

    L’Archipel/20 euros

    Né en Bretagne, dans une région secouée par le caractère sauvage et indomptable de la mer d’Iroise, Yann Crépin est un autodidacte du piano, qu’il a appris tout seul à maîtriser, se laissant aller aux flots de son inspiration pour composer des morceaux qui embarquent non seulement le public de ses concerts, mais l’adhésion spontanée de professionnels de la musique. D’aucuns ne le rapprochent-ils pas de Yann Tiersen, de Michael Nyman et de Ludivico Einaudi?

    Yann Crépin sur la cale de Beg-Meil.

    Deux albums ont déjà été produits, dont le premier, « Déclaration« , a été enregistré avec l’Orchestre Symphonique de Bretagne, ce qui a incité France Télévision à recommander Yann Crépin pour accompagner l’écriture d’un film réalisé par Mélanie Leray. Notre pianiste est un artiste certes solitaire, passionné aussi par la flûte traversière et la harpe, mais il est déjà devenu proche de nombreuses connaissances musicales, comme Yvan Cassar, qui a accepté de participer au niveau du son à son deuxième album: « Mise à nu » .

    : Mise à nu« , le nouvel album de Yann Crépin

    Ce nouvel opus comprend 13 titres , dans lesquels l’artiste laisse aller les brûlures de son âme comme autant de flots de passion, fouettés par des vents d’inquiétudes et d’espoirs. Dès la première écoute, la singularité de ses mélodies nous emporte vers des rivages romantiques dont la découverte nous rend heureux. Certains pays ont déjà succombé aux charmes de son inspiration, comme le Canada et la Russie, lui proposant des collaborations à des projets artistiques, tandis que l’artiste-peintre japonais Aki Kuroda l’invite à rejoindre musicalement ses prochaines installations….Yann Crépin est donc un créateur original, qui incite à voyager avec lui dans son univers fluide et intuitif.

    Grégoire Colard

    En France, autant les chanteurs peuvent devenir des stars idolâtrées, autant les musiciens les plus talentueux sont rarement à la une des médias, alors que leur talent est encensé par les connaisseurs les plus affûtés, avec des ventes extraordinaires dans notre pays et à travers le monde.

    Quelques uns de ses disques d’Or…

    C’est le cas de Jean-Pierre Danel, qui a déjà classé au cours de sa carrière 19 albums et 20 singles au top des ventes et est justement le guitariste instrumental, compositeur et producteur le plus récompensé avec 201 disques d’Or, de Diamant et de Platine. Il a figuré dans les hits -parade de 60 pays, dont notamment celui du Billboard américain avec « The Pink Side of Miss Daisy« , en hommage à cette guitare mythique. Il a même récemment été numéro des ventes de jazz en France avec son album « Côté Jazz ».

    Avec l’iconique « Miss Daisy » devant sa collection de guitares.

    Aujourd’hui, il édite chez Marianne Mélodie un double CD de 40 titres où il reprend à la guitare de très grands titres , comme, entre autres, « Apache », des Shadows, « Johnny Be Goode », de Chuck Berry, « Cocaïne », de J.J.Cale, « Please, Please Me », des Beatles, ou encore « Honky Tong Woman », des Rolling Stones et Hôtel California », des Eagles. Certains morceaux sont en duo avec le légendaire Albert Lee, mais aussi Hank Marvin, Laurent Voulzy, Jean-Félix Lalanne, Michael Jones, sans oublier son père, Pascal Danel, sur « When My Guitar Gently Weeps », de George Harrison. Deux titres raffinés y figurent également, où Jean-Pierre Danel est en phase avec le Symphony Film Orchestra. A part ces reprises , on compte aussi plusieurs de ses compositions personnelles, qui illustrent parfaitement son imaginaire musical.

    Ce double album est un pur bonheur que Tapage Culture vous recommande si vous voulez voyager entre vos souvenirs dorés et des nouveautés qui le deviendront à coup sûr!

    Grégoire Colard

    Les Années Guitare/ Marianne Mélodie/ 15 euros.

    Jean-Pierre Danel et une partie de sa collection de guitares.

    Quand Jean-Pierre Danel sort un nouvel album, c’est un évènement non seulement national, mais aussi mondial pour tous les aficionados de la guitare qui le vénèrent comme un roi. Si les médias célèbrent plus les chanteurs que les musiciens, le public averti ne s’y trompe pas, lui, qui se rue sur l’ensemble des réalisations musicales de Danel, en incluant son activité de producteur, qui se sont écoulées en trente ans à plus de 23 millions d’exemplaires !

    Le tout nouvel album

    T. P. C: Pourquoi, alors que vous êtes surtout prolixe habituellement dans des morceaux rock, seul ou avec des stars de la guitare comme Brian May, des Queen et de Hank Marvin, des Shadows, ou encore Jean-Félix Lalanne et Laurent Voulzy, et tant d’autres, avez-vous choisi de vous produire dans du jazz?

    Jean-Pierre Danel: « Pendant le confinement, j’ai eu l’idée d’enregistrer un single au profit de la Fondation pour les Hôpitaux de France /Hôpitaux de Paris , et j’ai choisi un titre de la merveilleuse Mireille, « Ce petit chemin « , comme symbole de celui que vous avons tous à faire pour nous sortir de ce drame sanitaire. Cette chanson, qu’elle avait composée et interprétée, fait partie du patrimoine de la chanson française, avec des inflexions très jazzy, ce qui était fou pour l’époque. Ce titre sur lequel j’ai joué et chanté, est entré directement dans les Charts, et cela m’a poussé à réunir des titres jazz que j’ai composés. Je suis extrêmement flatté que « CÔTÉ JAZZ » soit au top du classement « jazz », devant Nina Simone et Ibrahim Maalouf…De toutes façons, je suis un artiste protéiforme, autant à l’écoute de Django Reinhardt, que de Frank Sinatra, Jimi Hendrix , les Rolling Stones, ou encore Paul Mc Cartney, qui a écrit d’ailleurs des chansons très jazzy, comme « Honey Pie« et « When I’m sixty four » ! « 

    Hank Marvin et Jean-Pierre danel

    « J’ai enregistré tous les titres, dont deux avec Hank Marvin, avec ma guitare préférée parmi toutes celles de ma collection, la « Miss Daisy« , une Stratocaster de 1954. Je vais même sortir en octobre un livre-album qui lui est consacré, chez Auteurs du Monde. C’est vous dire si nous faisons corps et si j’ai beaucoup à dire sur elle!  »

    Grégoire Colard

    CÔTÉ JAZZ : DISPONIBLE SUR TOUTES LES PLATEFORMES.

    Figure emblématique et populaire de la télévision, et voix dynamique des plus grandes radios, Jérôme Anthony sort un album unique, avec des reprises de chansons qui ont marqué sa vie. Un rêve de toujours pour lui, enfin réalisé, parfait pour combler vos jours de confinement.

    Dean Martin, Sammy Davis Junior et Frank Sinatra

    Né à Nancy en 1968, Jérôme Anthony a très vite été passionné par le monde de la musique. Enchanté par les disques que ses grand parents avaient engrangé chez eux, notamment ceux du fameux Rat Pack d’Hollywood, composé de Frank Sinatra, Sammy Davis Junior, et Dean Martin . » Ils avaient été des chanteurs aux voix certes glamour, mais qui dégageaient surtout un humour entre eux irrésistible. Ils respiraient ensemble un bonheur de vivre évident.  » A la maison, Gigi, sa maman, adore chanter et est d’ailleurs une élève de la mythique Mireille et de son Petit Conservatoire de la chanson. Grâce à Gigi, il découvre en grandissant le monde des yéyés, dominé pour lui par Claude François, dont il connaît les chansons par coeur. C’est décidé. Un jour, il fera chanteur !

    Jérome Anthony à 20 ans sur TF1

    En attendant , le jeune garçon se lance à la radio en tant qu’animateur, sur Radio Rockin’ Chair , à Nancy, à 14 ans et commence une carrière médiatique qui l’amènera vite à la télévision, lors d’une carrière qui perdure encore aujourd’hui, le rendant extrêmement populaire. Mais son rêve de chanter est toujours là, et justement, aujourd’hui, il délivre un album composé de chansons qu’il a toujours adorées, créées entre autres par Christophe, Mort Shuman, Michel Delpech, Karen Cheryl, Moustaki, et, bien sûr… Claude François! Avec même un titre inédit de Gilbert Bécaud écrit spécialement pour lui, avec ces mots:  » Je serai ainsi ton parrain dans la chanson!« . La grande originalité voulue par Jérôme dans cet opus, ce sont les arrangements musicaux, revisitant ces chansons populaires des années 60 et 70 sous la forme du swing , ce fameux rythme irrésistible du temps du « Rat Pack » ! La boucle est bouclée ! Jérôme Anthony, toujours à la radio et à la télévision, est devenu un chanteur original, qui reprendra ses concerts sur scène, avec des musiciens « swing », évidemment, dès que le confinement sera terminé… »Chanter en public, c’est mon exercice préféré !« . En attendant, pour patienter, procurez vous déjà ce CD ! Régalez vous!

    Grégoire Colard

    En vente et en streaming sur toutes les plates-formes.