Tapage Culture

Né en Bretagne, dans une région secouée par le caractère sauvage et indomptable de la mer d’Iroise, Yann Crépin est un autodidacte du piano, qu’il a appris tout seul à maîtriser, se laissant aller aux flots de son inspiration pour composer des morceaux qui embarquent non seulement le public de ses concerts, mais l’adhésion spontanée de professionnels de la musique. D’aucuns ne le rapprochent-ils pas de Yann Tiersen, de Michael Nyman et de Ludivico Einaudi?

Yann Crépin sur la cale de Beg-Meil.

Deux albums ont déjà été produits, dont le premier, « Déclaration« , a été enregistré avec l’Orchestre Symphonique de Bretagne, ce qui a incité France Télévision à recommander Yann Crépin pour accompagner l’écriture d’un film réalisé par Mélanie Leray. Notre pianiste est un artiste certes solitaire, passionné aussi par la flûte traversière et la harpe, mais il est déjà devenu proche de nombreuses connaissances musicales, comme Yvan Cassar, qui a accepté de participer au niveau du son à son deuxième album: « Mise à nu » .

: Mise à nu« , le nouvel album de Yann Crépin

Ce nouvel opus comprend 13 titres , dans lesquels l’artiste laisse aller les brûlures de son âme comme autant de flots de passion, fouettés par des vents d’inquiétudes et d’espoirs. Dès la première écoute, la singularité de ses mélodies nous emporte vers des rivages romantiques dont la découverte nous rend heureux. Certains pays ont déjà succombé aux charmes de son inspiration, comme le Canada et la Russie, lui proposant des collaborations à des projets artistiques, tandis que l’artiste-peintre japonais Aki Kuroda l’invite à rejoindre musicalement ses prochaines installations….Yann Crépin est donc un créateur original, qui incite à voyager avec lui dans son univers fluide et intuitif.

Grégoire Colard

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

arrow-left Un homme de toutes les couleurs
Previous post