Tapage Culture
Gorge Profane, Florian Montas, Martin Poppins, Fanta Touré( D.A. de « Madame Arthur), Charlie Voodoo, Odile de Mainvile

Starmania, le célèbre opéra-rock de Michel Berger et Luc Plamondon, créé sur scène à Paris en 1979, est célébré pour son 40 ème anniversaire par la troupe du Cabaret Madame Arthur. Un grand moment !

Michel Berger, qui, on ne le sait pas trop, avait beaucoup d’humour et possédait, on le sait parfaitement, le sens de la scène et du spectacle, avait déjà créé, pour Starmania, un personnage plus qu’ambigü, Ziggy, à l’image de David Bowie, et une chanson , « Travesti« , interprètée alors par Nanette Workman. Il serait sûrement honoré de voir l’hommage que « Madame Arthur« , le plus célèbre cabaret de travestis, justement, vient d’offrir à un public composé surtout de jeunes adultes, hommes et femmes, aussi déchaîné d’enthousiasme que celui lors de la création de l’oeuvre originale devenue mythique. Un hommage orchestré par le metteur en scène et comédien Florian Montas ( qui se dénude aussi sur scène pour le bonheur de toutes et de…tous! ).

Florian Montas, metteur en scène dans la vie et sur scène
(photo Charlène Yves)

Avec quatre chanteurs (dont une chanteuse) aux voix exceptionnelles, l’hommage à Starmania déroule une dizaine de chansons avec lesquelles la troupe revisite de façon cocasse, sensuelle, burlesque, insensée, outrée même, cette oeuvre visionnaire, à l’époque, qui illustrait la rivalité entre les loubards d’une capitale mégapole à son dirigeant, du style Donald Trump, qui aurait voulu être un artiste, et où ces lascars kidnappaient la plus grande star de la télé. « J’aime faire rire, oser« , confie Florian Montas, qui joue son propre rôle de metteur en scène aux côtés de sa troupe déjantée. « C’est un cadeau que « Madame Arthur », et notamment sa directrice artistique, Fanta Touré, me fassent confiance. Je suis trop jeune pour avoir connu Starmania sur scène, mais toutes ses chansons m’ont toujours enchanté. »

Odile de Mainvile
(photo Charlène Yves)

« Madame Arthur » a proposé quatre soirs ce spectacle qui a affiché complet, et qui pourrait se décliner en province, si celle-ci le souhaite. Lors de la dernière représentation, Fabienne Thibeault, la cultissime créatrice à l’époque de  » Le monde est stone » et de « Les uns contre les autres« , est venue saluer sur scène le génie de cette reprise déjantée et interpréter un duo émouvant avec le pianiste à la voix d’or Charlie Voodoo. Avec quelle chanson? « Ziggy, un garçon pas comme les autres… »! Evidemment !

Charlie Voodoo et Fabienne Thibeault

Grégoire Colard

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

arrow-left Ben, l'artiste iconoclaste.
Previous post