Tapage Culture

Si vous ne le connaissez pas encore , il est grand temps de l’écouter ! Si vous aimez Michel Berger, précipitez vous ! Joshua Lawrence, sans le copier, réussit à vous bouleverser comme pouvait le faire et le fait toujours le créateur de « Seras tu là », et du « Paradis blanc ».

Joshua Lawrence

Joshua Lawrence a lui-même déjà un beau passé , plutôt éclectique , ayant été lauréat en 2004 du Grand Concours Interaction de Piano, ensuite récompensé en 2007 par Francis Lalanne , au Concours Musikenvie, puis devenu docteur es lettres en 2010 et obtenu en 2011 le prix littéraire André Ferrand de l’Académie des Sciences ! Auteur compositeur interprète , il a publié plusieurs albums de ses propres chansons , et comme chacun s’accordait toujours à lui affirmer qu’il avait une voix proche de celle de Michel Berger, provoquant ainsi une énorme émotion, il s’est enfin penché sur le répertoire de la star disparue et a décidé de lui emprunter quelques uns de ses titres les plus intimistes et emblématiques pour en faire un spectacle hommage.

Michel Berger

Joshua Lawrence vient d’enflammer le Théo Théâtre , à Paris, avec ce concert au cours duquel il caresse avec talent le clavier d’un piano noir , s’interrompant parfois pour laisser passer la voix parlée de Michel Berger qui livre alors quelques confidences enregistrées autrefois sur son éternelle inspiration, l’Amour! Et alors, quand Joshua relance sa propre chant, des larmes perlent à vos yeux! C’est magnifique ! Il ne l’imite pas, mais c’est son petit frère d’âme…Il se produira pendant tout le Festival d’Avignon au Théâtre Verbe Fou, 95 rue des Infirmières. Le titre de son tour de chant ? « Double je ». Courez-y!

Grégoire Colard

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Ambroise Michel est à la fois un acteur que tout le monde connaît, révélé au grand public par sa participation pendant dix ans au feuilleton télé de la 3 ,  » Plus belle la vie » , dans le rôle de Rudy Torrès, et dont d’ultimes nouveaux épisodes sont d’ailleurs en plein tournage actuellement, toujours à Marseille, mais c’est aussi un comédien recherché et un réalisateur de films estimés, et là, un auteur et metteur en scène de théâtre qui propose en ce moment, au public parisien, une pièce étonnante, détonnante et captivante . « La place du mort« .

Pour ceux qui aiment le théâtre de boulevard , avec les portes qui claquent et les quiproquos d’amour qui s’enchaînent, ils peuvent effectivement être décontenancés, car il s’agit là d’un ensemble de scènes fantastiques, voire gothiques, qu’aurait pu imaginer le cinéaste mythique Tim Burton, ou dans le style gothique de la Famille Addams. L’histoire ? Par une nuit de grande tempête, une policière et un employé des pompes funèbres arrivent en trombe dans une cabane en bois, isolée au milieu de nulle part, où un mort a été signalé. Sauf que le mort est bien vivant et plutôt encombrant ! Et les voilà tous les trois prisonniers de cette intempérie dantesque. Impossible d’en raconter plus, car Ambroise Michel propose des clefs qui n’ouvrent pas toutes les portes, afin que ses personnages aient du mal s’en sortir. Quand la solution est enfin trouvée, c’est la surprise ! Et le public adore!

Vous l’aurez compris, « La Place du mort« , est une pièce qui joue sur l’absurde et le grotesque et qui embarque totalement le spectateur dans une aventure grinçante et désopilante , que Tapage Culture vous recommande totalement!

Grégoire Colard

Théâtre du Funambule, 53 rue des Saules, Paris 75018, 01 42 23 88 83.

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Anne Cangelosi

Aucune femme ne veut paraître plus âgée, sauf une, Anne Cangelosi, comédienne et auteure, qui, sur scène, apparaît depuis quelques années, et avec quel succès, en une Mémé Casse Bonbons et dont le nouveau spectacle s’intitule « On est tous le vieux d’un autre ».

Depuis dix ans, Anne Cangelosi a enfanté un personnage archi comique et à la dent dure, une sorte de vieille dame acariâtre de 85 ans qui râle contre tout . C’est aujourd’hui la nouvelle aventure de cette octogénaire qui en a beaucoup à dire contre le monde entier. La voici cette fois-ci, pour ce troisième spectacle, partie en croisière en Egypte avec des touristes qu’elle ne supporte pas . Une fois sur place, elle râle contre tout, et beaucoup contre les autochtones! Bref, elle est vraiment « casse bonbons », parfaitement odieuse. Sauf que peu à peu, elle baisse le ton et finit pas se surprendre elle-même en prenant la dimension de la gentillesse et de l’acceptation générale de ces « gens » qui respectent et son âge et sa différence. D’où le titre de son One Woman Show « On est tous le vieux d’un autre« .

Non seulement Anne Cangelosi a remporté de nombreux prix avec ses deux premiers spectacles qu’elle a co-écrits avec Alexandre Delimoges, qui est aussi son metteur en scène, et qu’elle a a affichés complets un peu partout en France et même en Belgique, mais celui-ci, le nouveau, mérite autant de succès, car son écriture est la fois comique, terriblement caustique, et aussi d’une finesse remarquable. Il devrait remporter autant de critiques élogieuses que les précédents et peut être même encore plus! Réservez vos places, vous ne regretterez pas d’applaudir une vieille dame insupportable qui se surprend elle-même à ressentir quelque tendresse. Sacrée Mémé!

Grégoire Colard

Actuellement au Théâtre du Gymnase Marie Bell

Au Festival d’Avignon, en juillet 2022. Théâtre « La tache d’encre »

1 rue de la Tarasque.

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Sylvana Lorenz est un personnage haut en couleurs! La France entière a été stupéfiée en 2000/ 2001 par ses prestations télévisuelles sur M6, dans l’émission Zone interdite, où, toute de rouge vêtue, elle a été engagée pour caricaturer certains squatteurs, sans gênes et pique-assiettes qu’on rencontre dans des soirées mondaines, indifférents aux codes de la bienséance. C’était évidemment un rôle, car dans la vraie vie, Sylvana sait évidemment parfaitement se tenir, même si elle a tout fait, en vain, pour se faire épouser par Pierre Cardin. Ce qu’elle raconte avec un humour irrésistible dans ce livre décapant.

Pierre Cardin et Sylvana Lorenz chez Maxim’s

Passionnée d’art, Sylvana Lorenz a tout d’abord été une galeriste éclairée et « successful » avant de s’investir dans le monde de Pierre Cardin et de devenir responsable de sa communication artistique . De l’amour? De la dévotion? Tout cela à la fois pour cette croyante, allant jusqu’à prier Sainte Rita de favoriser son union, comme une oeuvre d’art, avec l’homme de ses rêves! Elle ne doute pas d’y parvenir, au point de déchaîner certaines inimitiés au sein de la maison, comme celle d’une certaine rivale, surnommée « La reine Mère« ,qui aurait tenté de l’empoisonner!

Selfie devant un portrait de Cardin.

Femme de passion, on l’aura compris, Sylvana Lorenz perpétue certes aujourd’hui la mémoire de l’homme de sa vie, mais ne devrait pas cesser de donner son corps et son âme au monde de l’art, qui l’a toujours inspirée. Et si le cinéma s’intéressait au scénario de sa vie ?

Grégoire Colard ...

Sylvana Lorenz/ Madame Cardin/ Editions l’Archipel

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Ramon Pipin ( de son vrai nom Alain Ranval), est un artiste archi iconoclaste, révélé dans les années 70 par ses productions musicales avec les groupes mythiques « Au Bonheur des dames » (« Oh les filles ») et « Odeurs« . On le retrouve aujourd’hui sur la scène du Café de la danse, entouré des « Excellents« , un groupe de musiciens aussi farfelus et talentueux que lui, et aussi dans un album, « Ukulelum Trucidatio« , où 31 titres sont torturés et « massacrés », que ce soit, entre autres, dans des reprises parodiques de Mickael Jackson et des Queen (« We are the champions« , devenue sur scène « Nous sommes des champ’ignons »!), mais aussi de Prince, Dylan, Lou Reed, David Bowie, Sting, Madonna, AC’DC, Kate Bush, Eagles, etc….!

Alain Ranval, alias Ramon Pipin

Le temps d’une photo, Ramon Pipin peut afficher un air accablé, mais, dans sa vie personnelle et son parcours artistique, l’humour a toujours été sa clef de sol. Il a composé des musiques de films pour Albert Dupontel, Antoine de Caunes, Laurent Baffie, Christian Clavier, réalisé mille gags avec l’humoriste Camille Saféris, écrit aussi pour Renaud ( « Les aventures de Gérard Lambert » et « Mon beauf« ), et été proche de Coluche et de Desproges! Que de références!!!! Mais il en est une à lui tout seul et le public ne s’y trompe pas, se précipitant à chacune de ses apparitions sur scène, dont les prochaines se tiendront le 9 novembre et le 5 décembre, avec toute sa troupe irrésistible de rigolos, au Café de la Danse! Un spectacle délirant, co-produit par Pierre Mitz et lui.

Ramon Pipin et les Excellents au Café de la danse.

Grégoire Colard

Café de la danse/ 5 passage Louis Philippe/75011/ Café de la danse: 28 euros

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Frédéric Zeitoun

Cet homme souriant resplendit de joie de vivre. Chroniqueur musical depuis des années dans Télématin, sur France 2, il est aussi un immense parolier, un chanteur à la voix envoûtante, un écrivain et un artiste de scène. Un vrai personnage envoûtant, qui vient de publier un nouvel album de chansons:  » J’aimerais« .

Frédéric Zeitoun est un homme à découvrir, même si son visage est désormais connu grâce à la télévision. Mais on sait peu de choses sur lui, car c’est un personnage discret. Et pourtant! Il a écrit tellement de chansons à succès… Pour Enrico Macias, Carlos, Michèle Torr, Hughes Aufray, Lorie, Antoine, Annie Cordy, Zaz, et énormément de titres pour Frédéric François. Il a aussi créé et joué une comédie musicale à succès, « L’histoire enchantée du petit juif à roulettes« , inspirée par sa propre vie, puisqu’il se déplace en fauteuil roulant, et qui est illustrée par des musiques de Charles Aznavour et même de Chico et les Gypsy Kings! Il a été fort remarqué avec un album, « Duos en solitaire » , où il chantait en compagnie de plusieurs stars traditionnelles, comme encore Charles Aznavour, pour ne citer que lui, mais aussi Odelaf et Doc Gynéco! C’est dire la palette de ses goûts…

Tournage ces jours-ci à Deauville du clip  » J’aimerais », réalisé par Patrick Braoudé.

Il vient donc de publier un nouveau disque, « J’aimerais » , qui compte une dizaine de titres sur des musiques aux accents parfois jazz manouche, d’autres fois orientaux, avec des textes personnels qui sont à la fois la peinture du monde actuel, certes pas vraiment positif, mais qu’il transcende dans une bonhomie pleine d’espoir. Son titre « J’aime tout le monde« , souriant, dynamique, est le parfait reflet de ce personnage hors norme. Frédéric Zeitoun respire le bonheur, et c’est en cela que c’est un artiste pas comme les autres! Et il vous le transmet grâce à sa belle voix envoûtante. Il se produit régulièrement sur scène, après avoir fait plusieurs fois l’Olympia et tant d’autres, et se produira au Café de la danse, à Paris, le 19 décembre.

Grégoire Colard

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Nathalie André, ancienne directrice de la Star Academy, qui a aussi merveilleusement oeuvré dans le Show Business pour mettre en valeur et avec succès nombre d’artistes impossibles à citer tous, s’est provisoirement recyclée pendant le confinement en assouvissant sa passion de toujours pour la brocante de luxe et de qualité. Aujourd’hui, elle propose au public, au Bon Marché, à Paris, nombre de ses trouvailles pour enjoliver vos tables. D’après une idée tout à fait originale et irrésistible.

C’est en s’intéressant à « Waww.fr les tables chinées », sur Google, et à WAWWlatable ( sur Instagram), les liens de ses amies Peri Cochin et Arabelle Reille, consacrés à un concours de photos de belles tables parrainé par Stéphane Bern et le chef Thierry Marx et ouvert au public, que l’idée de se rapprocher d’elles est née. Aujourd’hui, le Bon Marché leur a ouvert ses portes, au 2eme niveau, jusqu’au 17 octobre et leur a proposé un espace de 60 M2 pour présenter un projet au public. Nathalie André a ainsi installé et décoré le tout avec des objets vintage et des services complets de table dénichés par elle dans des brocantes et ses marchés préférés, dont des assiettes, des verres, des plats, des couverts, des nappes. Le tout est d’un goût parfait, complété par une idée originale: chaque cliente ( ou client!) peut acheter un ou plusieurs éléments exposés, ou l’ensemble de ce qui est dressé sur l’une ou l’autre d’une des cinq tables, qu’elles soient pour quatre, six ou dix personnes ! L’idée est d’autant plus originale qu’au Bon Marché, l’habitude n’est pas de proposer de la brocante, même en parfait état, à sa clientèle ! Tapage Culture.fr vous propose d’y aller prochainement, au 2eme étage du grand magasin, ne serait-ce que pour la beauté irrésistible de cette installation. Nathalie André a déjà vu une vingtaine de ses décors de tables être totalement acquis. Un vrai succès! Courez-y! Sinon, admirez les sur Waww les tables chinées…

GRÉGOIRE COLARD

Maison vintage/ La table chinée. 2eme étage du Bon Marché, 24 rue de Sèvres, Paris 7eme/ Métro: Sévres-Babylone.

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Chaque émission des « 12 coups de midi« , sur TF1, est suivie par plus de 5 millions de téléspectateurs. Un vrai succès qui a atteint son apogée avec la présence pendant plus de 150 jours d’un candidat super champion de 21 ans. Une réussite d’autant plus stupéfiante qu’il est atteint du syndrome d’Asperger, qu’il a su peu à peu dominer au fil du jeu, maîtrisant le mal être qu’il ressentait par rapport aux bruits, aux lumières, aux applaudissements, aux rires, et de devoir affronter le regard des autres. Il raconte cette drôle et improbable cure qui lui permet aujourd’hui d’affronter la vie plus sereinement et de participer à un projet de téléfilm sur son aventure médiatique, donnant ainsi de l’espoir aux patients atteints de ce syndrome et à leurs familles.

Avec Jean-Luc Reichmann

Dans ce livre autobiographique, Paul El Kharrat, se montre aussi humble et sympathique que sur le petit écran, toujours prêt à rire et à partager toutes les petites mésaventures qui ont secoué son caractère hyper réactif sur le plateau de l’émission, déchaînant son incroyable franchise, l’un des symptômes forts de ce syndrome, au risque de choquer les interlocuteurs et le public. Mais c’est justement sa présence à la télévision qui a permis de mieux comprendre cette forme d’autisme, qui peut donc se décliner peu à peu en une meilleure appréhension du monde et des autres, et participer de plus en plus normalement à toute vie sociale. Paul El Kharrat apporte de l’espoir et du bonheur au fil de ces 188 pages.

Grégoire Colard

Paul El Kharrat/ Ma 153 eme victoire/ Harper et Collins /18 euros

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Jean-Pierre Danel

  • Dans Artistes Livres Musique
  • Le 20 Juil 2021
  • permalink

  • Sa guitare préférée ( il en possède toute une collection ) s’appelle Miss Daisy et ce n’est plus une jeune fille, puisqu’elle a été conçue en 1954 aux Etats Unis ! C’est une Stratocaster , c’est à dire issue d’une sorte de noblesse de conception jamais égalée. Comme une bonne fée qui a accompagné Jean-Pierre Danel tout le long de son chemin non seulement de musicien, mais de créateur, de compositeur, de producteur. Dans ce livre, cet artiste non seulement reconnu en France, mais dans le monde entier ( 24 millions de disques vendus, récompensés par plus de 200 Disques d’or, de Platine et de Diamant!) relate sa vie personnelle et professionnelle.

    Ce qui est passionnant dans cet ouvrage, c’est que Jean-Pierre Danel raconte tout, tout, mais vraiment tout de son chemin d’artiste, bien sûr, commencé très tôt, avant même son adolescence, mais aussi son parcours d’homme, jusqu’à aujourd’hui Et on ne s’ennuie pas ! On rit même souvent au détour d’une phrase, d’autant plus qu’il s’adresse au lecteur comme s’il l’avait en face de lui…Et ça, c’est unique! Mais on partage aussi ses colères, quand le métier du Show Business se montre plus souvent qu’à son tour totalement ignorant du talent et du succès des musiciens en France, et ailleurs. Sans oublier les différentes maisons de disques éditrices des productions de Jean-Pierre Danel, suffoquées. « Ah vous avez vendu un millions d’albums chez nous ? Ça alors, on n’aurait jamais cru! Vous êtes sûr ? « . Sympa, non ?

    Au milieu de quelques uns de ses trophées !


    Mais Jean-Pierre Danel est un gentil, vraiment, qui ne passe pas son temps à régler des comptes, même s’il n’oublie rien. Jamais! Et là, justement , il évoque tout ce qui pu traverser sa route, que ce soit les femmes , la naissance de sa fille, les voitures de collection, François et Danielle Mitterrand, mais aussi les plus grands musiciens du monde, avec qui il a fait des duos sur scène et sur disques, sans oublier la volonté incompréhensible d’une certaine commune de France de le mener à la ruine. Il ose aussi consacrer un chapitre à des recettes de cuisine consacrées aux pâtes, sa grande passion! Bref, c’est un livre éclectique, qui , comme un ami, vous confie ses petits secrets, ses réussites mais aussi ses doutes. Et les « Cordes sensibles » sont celles de ses innombrables guitares, bien sûr, mais aussi de son coeur.

    Grégoire Colard

    Cordes sensibles/ Jean-Pierre Danel /AuteursduMonde.750 pages,25,90£

    Partager
    Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
    L’affiche de son nouveau spectacle

    Cette femme pioche dans son répertoire de cent stars féminines quand elle est sur scène, que ce soit des vedettes de la chanson ou des têtes d’affiche de l’actualité, et reprend leurs voix de façon confondante dans des sketches courts et décapants qu’elle enchaîne avec une énergie à nous couper le souffle. Mais pas le sien!

    Avec quelques unes des poupées-personnalités incarnées par elle aux Guignols de l’Info

    C’est justement aux Guignols de l’Info où elle a imité pendant 28 ans toutes sortes de femmes connues, comme Marine Le Pen, Carla Bruni , Ségolène Royal, France Gall, pour ne citer qu’elles, que Sandrine Alexi a enchanté le public, aux côtés notamment de Yves Lecoq. Une expérience inoubliable qui lui a permis de se produire en même temps elle-même sur les plus grandes scènes parisiennes et dans toute la France. Aujourd’hui, elle reprend enfin la route avec bonheur, comme tout le monde artistique, et propose un spectacle inédit basé sur des parodies irrésistibles dont les textes font le tour d’horizon de notre actualité et de nos obsessions. Avec aussi une parodie de Piaf, absolument bouleversante, et en terminant par un solo personnel sur le Ave Maria de Gounod, où elle développe sa voix à elle. On découvre alors quelle immense chanteuse se cache derrière tous ces masques.

    Sandrine Alexi est drôle, engagée, insolente, absurde, impertinente , mais jamais vulgaire ! Ne ratez pas ses prochaines scènes, dès la rentrée dans toute la France, et à Paris. Vous passerez un bon moment !

    Grégoire Colard

    Partager
    Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn